Dynamiser un article de blog : mes 7 secrets

Dynamiser un article de blog, comment faire ? Tu es rédactrice web (ou rédacteur) ou tu rêves de le devenir ? Tu as un blog professionnel et la rédaction web fait partie de ton quotidien ? Tes clients sont satisfaits, mais ne t’augmentent pas ? Ton blog semble stagner au sein de la blogosphère ? Ces questions te tracassent et tu aimerais comprendre pourquoi tu végètes de cette manière. Quand on sait que seulement 20 % des lecteurs lisent un article web jusqu’au bout, il y a matière à se poser des questions.

Traque les 80 % et dynamise ton contenu rédactionnel.

La rédaction web, c’est tout un art. Comme tu le sais peut-être, écrire pour le web, c’est une compétence à deux niveaux. Primo, tu écris pour faire connaître une expertise (la tienne ou celle de tes clients). Tes textes sont à destination du moteur de recherche Google (référencement naturel, SEO, netlinking, backlink, etc.) S’ils sont bien écrits, il référencera correctement tes articles. C’est un peu l’objectif, non ? Secondo, tu rédiges du contenu à destination d’un internaute. On considère alors ici l’expérience utilisateur (UX), très importante dans la rédaction web. Ton objectif ? Séduire Google pour bien référencer le site sur lequel tu écris. Mais aussi charmer tes lecteurs pour les transformer en prospects passionnés par tes textes.

Dans cet article, je te donne mes 7 secretspour dynamiser un article de blog.

 

Écris des phrases courtes pour créer du contenu attractif

On n’est pas en train de lire un roman, pardi ! Lire sur le web demande de connaître et appliquer certaines règles. Les phrases courtes en font partie. Lorsque tu lis un contenu sur ton smarphone, n’as-tu pas tendance à t’ennuyer lorsque le texte est trop lourd ? Les phrases courtes en rédaction web évitent de tomber dans la somnolence. Celle-là même qui pousse le lecteur à abandonner sa lecture. Dynamise ton texte et rédiges des phrases de maximum 12 ou 15 mots. Au-delà, tu perds ton lectorat et le taux de rebond du site web monte en flèche.

Pour écrire des phrases courtes, tu dois :

  • aller à l’essentiel
  • éviter les néologismes
  • choisir les vertes d’action
  • scinder tes idées en plusieurs phrases.

 

Insère des listes à puce

Elles sont faciles, pratiques et tellement agréables pour le lecteur. Les listes à puces énumèrent des éléments. Mises en avant, les listes à puces valorisent le contenu et attirent le regard. À utiliser avec parcimonie, la liste à puce respecte aussi certaines règles de construction :

  • cohérence au niveau de la structure (nombre de mots équivalent)
  • limitation du nombre de puces (5 à 7)
  • suppression des articles en début d’élément
  • mis en avant des mots clés

Pour dynamiser ton article de blog, rien de tel qu’une liste à puces, mais n’en abuse pas. Comme pour toi, la rédaction web est une question d’équilibre.

 

Va à l’essentiel pour dynamiser un article de blog

En rédaction web, inutile de tourner autour du pot. Oublie les rédactions scolaires où tu avais tendance à brouiller les pistes avec du contenu superflu. En rédaction web, cela ne fonctionne pas ! Tu dois aller à l’essentiel. Grâce aux phrases courtes, tu créeras du contenu efficace rapidement. Mais attention, faire court n’est pas la partie la plus aisée dans une stratégie de contenu.

Pour aller à l’essentiel, oublie les phrases passives et négatives et restes au présent. Écrire avec un temps passé ou futur alourdi ton texte pour l’œil du lecteur. Tu n’as toujours pas envie qu’il s’endorme en te lisant ? Ton objectif, ne l’oublie pas, est qu’il passe à l’action. Alors, impose un rythme d’action ! Et si tu travailles également le référencement naturel, Google adorera décoder tes textes. Et il reviendra.

 

Aère ton texte et allège ta création de contenu

Personne n’a envie de lire un bloc de 500 mots d’une traite. Tu risques de décourager ton lecteur si tu fais cela. La solution ? Aère le texte de ton contenu éditorial. Structure tes articles en paragraphe et ajoutes-y des titres accrocheurs. Cette astuce rédactionnelle encourage le lecteur à terminer la lecture de ton article. Si tu proposes du contenu de qualité, ce serait dommage de perdre l’attention de l’internaute. Tu peux également ajouter des images pour habiller le texte.

 

Choisis les bons mots et augmente le taux de conversion

Sur 10 lecteurs, seulement 2 liront ton texte dans son intégralité. 80 % des lecteurs n’arriveront même pas à la conclusion. Ne te lamente pas, c’est la dure réalité du Web. Profites-en pour utiliser à bon escient ces informations. Place l’essentiel de l’information au début de ton texte, à savoir dans le titre, les sous-titres et dans l’introduction. Personnellement, je structure toujours mes articles de façon à ce que tu extraies l’essentiel simplement à la lecture de mes titres. N’aie pas peur, toi aussi, d’apporter de la valeur à ton contenu assez rapidement. De nombreuses techniques de copywriting sont utilisées en rédaction web pour maintenir le lecteur sur la page web.

 

Abuse de l’emphase dans ta stratégie éditoriale

Tu veux donner encore plus de relief à ton texte ? Mets les mots clés importants en gras ! Utilise la balise <strong> </strong> pour habiller ton texte. Cette diversité au sein de ton article aidera le lecteur à identifier les points forts de ton contenu. Les 20 % qui ne lisent pas ton texte complètement auront un regard attentif sur les mots mis en emphase. Mon titre est un leurre, car tu ne dois pas abuser d’emphase. En effet, tu apportes uniquement de la valeur supplémentaire. Ce mot mérite d’être renforcé ? Alors, mets le gras. Généralement, on impose 100 mots entre chaque emphase. Passe à l’action après la rédac pour terminer la mise en page de ton texte par l’utilisation de la base strong.

 

Opte pour la bonne mesure et offre du contenu pertinent

Lorsque je conseille mes clientes en coaching rédactionnel, j’insiste sur la valeur du contenu rédactionnel. Écrire un article de blog de 400 mots n’apporte que peu de valeur. Si tu veux prouver ton expertise et ancrer une fidélisation, fais-le au travers de tes écrits. Sais-tu que les articles les mieux placés dans le positionnement de Google tournent autour de 2000 mots ? Tu veux prouver enfin ton expertise ? Séduire Google est un objectif dans ton plan marketing (ou celui de ton client) ? Alors, crée du contenu de valeur d’au moins 1500 mots. Pas de panique,écrire rapidement, c’est possible, en suivant certaines règles efficaces.

Suis mes conseils ci-dessus si tu veux combattre la règle des 20 %.

Passe à l’action sans plus tarder et rédige ton prochain article avec dynamisme ! Les lecteurs seront très satisfaits de la valeur ajoutée de textes et tes clients n’hésiteront pas à te féliciter par une augmentation , peut-être. Si tu as besoin d’aller encore plus loin dans le travail rédactionnel de ton blog, contacte-moi par mail pour réserver ton coaching personnalisé. Nous travaillerons ensemble à l’élaboration d’un plan concret de rédaction de contenu efficace.

Source :Bien rédiger pour le web 

 

 

Partagez ce contenu

Like this article?

Partager sur facebook
Share on Facebook
Partager sur twitter
Share on Twitter
Partager sur linkedin
Share on Linkdin
Partager sur pinterest
Share on Pinterest

Leave a comment