Les 9 freins au référencement naturel

Bien écrire pour le web, c’est donner à l’utilisateur ce qu’il est venu chercher. Mais, c’est aussi réussir à bien se positionner dans les résultats naturels de recherche afin d’être visible par les internautes. Malgré les efforts que l’on peut mettre en place pour réussir un contenu web bien optimisé, on se confronte parfois à des freins au référencement naturel.

Être numéro 1 dans les résultats de recherche, c’est une super stratégie pour améliorer la visibilité de son site web. Encore faut-il adapter le contenu de votre site.

Dans le cadre d’une stratégie de référencement naturel, optimiser son référencement demande de ne faire aucune erreur.

Voici 9 erreurs à ne pas faire sur votre site internet.

1 - Rédiger des articles avec du contenu trop faible pour un bon référencement

Selon la théorie, un contenu rédactionnel inférieur à 300 mots n’intéresse pas Google.

La recommandation pour un article de blog est généralement au-delà de 1000 mots avec une préférence pour les articles de plus de 2000 mots.

Plus les articles sont longs, intéressants et enrichissants, mieux ils se positionneront dans le SERP. En effet, une page web doit répondre à la demande de l’utilisateur.

Un contenu de qualité, bien étudié et cohérent, réussira plus facilement à se positionner en première page de Google.

Cependant, il s’avère que certains contenus très courts se placent très bien dans les moteurs de recherche. Avec peu de mots, ces articles dépassent largement les articles plus gros. C’est le cas des sites avec une grosse notoriété qui peuvent se permettre du contenu plus « léger ».

Si votre site/blog est nouveau, je vous déconseille de créer des pages web ou des articles de moins de 300 mots, vous mettriez beaucoup plus de temps pour vous positionner correctement.

2 - Rédiger du contenu avec un balisage HTML inexistant

Google aime tellement les balises !

Titres, sous-titres et paragraphes lui permettent de mieux comprendre un texte.

Si vous rédigez un article de blog sans structure, vous limitez vos chances d’être bien référencé. Pour rédiger un bon article pour le web, vous devez obligatoirement structurer votre contenu grâce aux balises HTML. Les robots ont accès à ce code HTML pour comprendre le texte, aidez-les !

  • –  H1 pour le titre principal (pensez à la longue traine) ;
  • –  H2 pour les sous-titres ;
  • –  H3 pour les sous sous-titres.


Pensez également à l’expérience utilisateur ! Un internaute doit trouver sa visite agréable sur les pages de votre site. Le balisage y contribuera.

3 - Créer du contenu rédactionnel sans aucun champ lexical

Vous souhaitez rédiger un texte dans une thématique précise, mais vous n’avez pas étudié le champ sémantique ?

Dur dur pour Google de comprendre de quoi vous parlez ! Les moteurs de recherche analysent la pertinence du contenu (choix des mots) selon différents algorithmes sémantiques (expressions clés, etc.).

Google réussit à comprendre un texte grâce à tout l’univers sémantique inscrit dans le contenu rédactionnel.

Quand Google met son intelligence au service du contenu web, nous on aime ça, pas vrai ?

Mettre des mots-clés oui, mais avec pertinence et analyse.

4 -Pratiquer le duplicate content

S’il y a bien quelque chose que Google n’aime pas, c’est le contenu dupliqué. Si vous copiez-collez du contenu rédactionnel sur d’autres sites internet, vous aurez vite fait de vous faire démasquer.

Google ne tergiverse pas, il sanctionne sans prévenir.

Au sein même de votre site web, ne copiez pas du contenu déjà rédigé sur une autre page. Chaque page et chaque article doivent être unique et authentique.

Dupliquer du contenu est un frein au référencement naturel de votre site et vous risquez une pénalité.

Si vous cherchez la première position ? Oubliez là avec le duplicate content.

5 - Adopter les techniques frauduleuses de référencement

Leurrer Google, n’y pensez même pas !

Pour le bon référencement d’un site, certains s’aventurent à forcer leur positionnement sur les moteurs de recherche en manipulant Google !

Grosse erreur, cela est une fraude, une violation des droits d’utilisation de Google, rien que ça !

  •  – Le spamtexting : c’est la répétition excessive d’un mot-clé au sein d’un contenu. C’est de la sur-optimisation.
  •  – Les textes cachés : écrire du texte blanc sur un fond blanc pour camoufler des mots-clés, c’est totalement interdit. Certains cachent des mots derrière les images, en dehors de l’écran ou, même, en mettant une taille de police à 0. Oubliez ces techniques frauduleuses.
  •  – Les liens : certains liens visent à manipuler le classement PageRank. Par exemple, l’échange de liens excessifs d’un site A vers un site B.


Il existe tant d’autres méthodes, mais ne vous laissez pas influencer par ces actions douteuses.

6 - Mettre des mots de passe pour accéder à vos pages

Un site web ou une page qui n’est accessible que par un mot de passe bloque les robots, empêchant ainsi l’indexation.

Seules les pages restreintes pourraient être soumises à un mot de passe (une formation, un bonus, etc.), car elle ne nécessite aucune optimisation seo. Ne bloquez dès lors pas tout un site, au risque de ne jamais apparaitre dans les moteurs de recherche.

7 - Laisser vivre la balise "no index"

Savez-vous de quoi il s’agit ?

La balise no index est utilisée pour empêcher l’indexation d’une page.

Ainsi, après désindexation, la page ne s’affiche plus dans les recherches de Google. Dès lors que Google décode la balise « méta no index » dans le code HTML, il supprime tout simplement les résultats des moteurs de recherche.

Vérifiez que vos pages principales ne soient pas désindexées.

8 - Ignorer la vitesse de chargement d'un site internet

Nous dépassons les recommandations liées au contenu, mais la vitesse d’un site internet est très importante. Veillez à ce que votre site internet soit le plus rapide possible, pour faciliter la visite et le crawl des robots. Selon Isabelle Canivet dans Bien rédiger pour le web (Ma bible) : «En 2010, Google annonçait déjà que les performances d’un site en matière de temps de chargement ont une influence sur son positionnement dans les pages de résultats. » C’est ainsi que Google a lancé son projet AMP (Accelerated Mobile pages), et il déclare en 2016 que les pages AMP auraient plus de visibilité sur les pages de résultats. Pour être rapide, il faut :
  •  – Éviter les redirections vers la page de destination ;
  •  – Autoriser la compression des images ;
  •  – Améliorer le temps de réponse au serveur ;
  •  – Exploiter la mise en cache du navigateur ;
  •  – Réduire la taille des ressources ;
  •  – Optimiser les images ;
  •  – Supprimer les fichiers JavaSript.


J’aime utiliser ces sites pour valider la vitesse de chargement de mon site web :

9 - Publier des articles sans images

Les images sont aujourd’hui aussi importantes que les mots. Google réussit à le analyser grâce à la balise Attribut ALT, mais aussi grâce au titre optimisé. Ne sous-estimez pas la valeur de vos images, et chouchoutez votre article avec des images pertinentes riches de sens.

Pour améliorer le référencement de votre site internet et positionner votre site avec du trafic qualifié, adoptez les bons gestes. Rédigez du contenu seo ou faites appel à un rédacteur web qui connait toutes les techniques de référencement.

 

Quels sont les neufs freins au référencement naturel SEO ?
À propos de l'auteur
Vanessa Colant
Vanessa Colant
Créatrice d'identité verbale - Brand Content - Rédactrice WEB SEO - Stratégie de contenu - Blogueuse Freelance
Commentaires

2 Comments

  • Enirtourenef

    Je ne sais pas combien de mots font mes articles… mais ma question c’est est-ce qu’il n’y a pas un équilibre à trouver entre Google et les lecteurs ? Par exemple si un mot revient trop, ça fait des répétitions, c’est pas joli à la lecture, et du coup le vrai lecteur va être embêté. Pareil pour la taille des articles, si un article est long parce que l’auteur a poussé-poussé-poussé pour avoir 2 800 mots mais qu’il ne fait que se répéter, c’est pas forcément utile au lecteur.

    • Vanessa Colant

      Bonjour Enirtourenef,
      En effet, un équilibre est INDIPSENSABLE !!
      Le contenu doit avant tout être écrit pour le lecteur.
      Les stratégies SEO viennent ensuite.

      Aussi, le contenu doit être de grande qualité. Impossible de faire du bourrage de mots-clés ou du remplissage de texte, cela ne conviendra ni aux lecteurs, ni à Google, ni à la preuve d’une expertise.

      Merci pour ce commentaire pertinent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *